Menu

Moreau : M’Ling

0 Comments


Le premier humanimal est né à Rhodes

Les premières esquisses « officielles » relatives à l’album ont été réalisées en Grèce et plus particulièrement sur l’île de Rhodes.

Rhodes, la baie de Quinn. Une vue digne de l’île du docteur Moreau…

Juin 2014 : petite semaine de détente, loin de la civilisation (hum…), mais sans oublier d’emporter dans nos bagages cahiers, stylos, carnet de croquis et crayons.

Les premières recherches pour le personnage de M’Ling

Le premier personnage qui m’a inspiré est M’Ling, l’humanimal majordome et « confident » de Montgomery. Dans le livre, il est décrit comme un assemblage de loup et d’ours. Cependant, un passage du roman m’avait marqué :  Moreau y explique une de ses premières expériences sur un gorille. La vision de cet être m’était apparue si claire que j’ai décidé de la transposer sur le personnage de M’Ling.

Je ne résiste pas au plaisir de vous partager le savoureux -et très politiquement incorrect de nos jours!- descriptif de Wells :
« Puis, je pris un gorille que j’avais, et avec lui, travaillant avec le plus grand soin, venant à bout de chaque difficulté, l’une après l’autre, je fis mon premier homme. Toute une semaine, jour et nuit, je le façonnai ; c’était surtout son cerveau qui avait besoin d’être retouché ; il fallut y ajouter grandement et le changer beaucoup. Quand j’eus fini et qu’il fut là, devant moi, lié, bandé, immobile, je jugeai que c’était un beau spécimen du type négroïde. »

Pour Jonathan, la nourriture de l’esprit est liée à la nourriture… tout court!

Que cette dernière remarque ne vous choque pas.  Elle appartient simplement à une autre époque où elle n’avait pas la mauvaise connotation actuelle.  Wells était d’ailleurs un humaniste.
Et le soir, un cocktail à la main, Jon et moi débattons des idées qu’il faudrait développer dans le scénario, des aspects qui mériteraient une sérieuse réflexion… 

Avec le recul, il est amusant de constater que l’histoire et les images de notre effroyable île aient pris naissance sur une île aussi paradisiaque.
A bientôt, amis lecteurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *